We Are All Missionaries

"Give to Caesar what is Caesar's and to God what is God's."

Today is the World Mission Sunday.

To start the homily, I would like to encourage you to answer my questions.  There are four questions that I have prepared for you.   Just answer them with “Yes” or “No”. It is just very simple.

1. Are  all of you were baptized?

2. Do you have an experience as a missionary in other countries?

3  Do you want to be a missionary even here in your country?

4. Do you know the people here in the church? People on your left and right sides?

So now it is the time for you to start living your life in a missionary way.  Please say hello to your neighbors and ask for their names.   At least, find three persons who are sitting close to you now. That's a way of being a missionary!

-          Give smiles to others.

-          Greet others.

-          Get to know each other.

Those are the ways to to start creating an atmosphere of Good News, which is a missionary work!

 

People always think that missionary means go preaching outside the country.  Being a missionary means working outside the country, living with others from different tribes, languages, and cultures.  Some remain until the end of their lives and others return to their country of origin.  These missionaries are mostly priests, brothers and nuns, but they are only a small part of us.  The majority of us, we support them by sending contributions, aid, etc, for many years.

 

We can always be a missionary in our own country, in our own environment, with our neighbors.

There are so many people among us who need to hear about the Good News.

People think that others should give me the Good News, but, on the contrary, we must begin to tell the Good News,  reaching others.

Many people live without smiles, they live all day in frown faces.

Many people live alone, with nobody to talk to.

Many people wait longer to receive the sacraments, but nobody comes to accompany them going to church or call a priest to visit them.

Many people, indifferent, never come to church, and no faithful is brave enough to convince or talk about their experience of faith.

In his encyclical, Pope Francis reminds us of the good news of being a missionary:

The gift of life and the faith that we have received, we have become children of God and members of the Universal Church. Under the baptism received, each member of the People of God became a missionary disciple. Every baptized person, whatever his function in the Church and the educational level of his faith, is an active topic of evangelisation. Every Christian is a missionary to the extent that he met the love of God in Jesus Christ; we do not say we are "disciples" and "missionaries", but still we are "disciples-missionaries'" (The Joy of the Gospel, no. 120).

Perhaps this is the meaning of what is said in the Gospel. "Give to Caesar what is Caesar's and to God what is God's"

I do not want to talk about what is Caesar's, but what is God's.

What can we do for God?

How can we render to God what is God’s?

As it is said in the first reading from Isaiah: "Because of my servant Jacob, and Israel my chosen, I have called thee by thy name, I awarded you a title."

We are chosen.  We are children of God, heirs of God's Kingdom.

What can we do for God?

I think you are all, the Church of Thessalonian: "... your faith is active, your charity gives the penalty, your good wishes hope in our Lord Jesus Christ, in the presence of God our Father."

We are invited to be a missionary .. let us start it here and now!

to see others who are in need.

to greet others with our hospitality.

to do something when we see others are in need.

to get people to re-know their faith.

to bring God to the hearts of the lonely, desperate, cold, sad and hopeless.

We are encouraged to bring smile, joy, life, energy, and create an atmosphere of love and Good News.

We are all missionaries ... let us start it now!

 

***** ORIGINAL TEXT IN FRENCH *****

 

“Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.”

Aujourd'hui, c'est la Journée Missionnaire Mondiale.

Pour commencer l'homélie, je voudrais vous encourager à répondre à mes questions. il y a quatre questions que j'ai préparé pour vous.

la réponse est Oui ou Non. C’est très simple.

1.Est-ce que tous vous avez été baptisés?

2.Vous avez eu une expérience de missionnaire dans d'autres pays ?

3 Est-ce que vous voulez être missionnaire même ici dans votre pays?

4. Connaissez-vous les personnes ici dans l'église? Les personnes à  vos côtés a gauche et a droite?

Alors, maintenant le temps est venu pour vous de commencer à vivre votre vie missionnaire en disant bonjour  a vos voisins et leur demandant leur prénom. Au moins, trouvez trois personnes.

c'est la une façon d'être missionnaire.

-Sourire aux autres.

-Saluer les autres

-Apprendre à se connaître les uns les autres.

Voila, comment commencer à créer une atmosphère de bonnes nouvelles.

C'est le travail du missionnaire!

Les gens pensent toujours que les missionnaires vont à l'extérieur du pays.

être missionnaire c’est travailler à l'extérieur du pays, vivre avec d'autres personnes de différentes tribus, langues, et cultures, certains restent jusqu'à la fin de leur vie et d’autres retournent dans leur pays d'origine.

et ces missionnaires sont principalement des prêtres, des frères, et des religieuses.

C'est seulement une petite partie d'entre nous.

la majorité d'entre nous  est là .. pour les soutenir, leur envoyer des contributions, leur envoyer des aides, etc.  C'est comme ça depuis de nombreuses années

Nous pouvons toujours être missionnaire même dans notre propre pays, dans notre propre environnement, avec nos voisins.

Il y a beaucoup de gens parmi nous qui ont besoin de bonnes nouvelles.

Les gens pensent que d’autres doivent m’apporter les bonnes nouvelles.

Mais, au contraire, nous devons commencer pour dire les bonnes nouvelles; atteindre les autres.

Beaucoup de gens vivent sans sourires ... tous les jours dans un visage fermé.

Beaucoup de gens vivent seuls, ayant personne à qui parler.

Beaucoup de gens attendent longtemps pour recevoir les sacrements, mais personne ne les accompagne pour aller à l'église ou n’invite un prêtre a venir chez eux.

De nombreuses personnes, indifférentes, ne viennent jamais à l’église ,et aucun fidèle n’est assez courageux pour les convaincre ou leur parler de leur expérience de foi.

Dans son encyclique, Le Pape François nous rappelle les bonnes nouvelles d'être missionnaire:

Le don de la vie et celui de la foi, que nous avons reçus, nous font devenir enfants de Dieu et membres de l'Église universelle. En vertu du baptême reçu, chaque membre du Peuple de Dieu est devenu disciple missionnaire. Chaque baptisé, quelle que soit sa function dans l'Église et le niveau d'instruction de sa foi, est un sujet actif de l'évangélisation. Tout chrétien est missionnaire dans la mesure ou il a rencontré l'amour de Dieu en Jésus Christ; nous ne disons plus que nous sommes "disciples" et "missionnaires", mais toujours que nous sommes "disciples-missionnaires" » (La Joie de l'Évangile, n"120).

Peut-être que c'est le sens de ce qui est dit dans l'Évangile: «Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu."

Je ne veux pas parler de ce qui est à César.

mais ce qui est à Dieu.

Que pouvons-nous faire pour Dieu?

Comment pouvons-nous  rendre à Dieu ce qui est à Dieu?

Comme ce qui est dit dans la première lecture du livre d'Isaïe:  « A cause de mon serviteur Jacob et d'Israël mon élu, je t'ai appelé par ton nom, je t'ai décerné un titre.”

Nous sommes les élus

nous sommes les enfants de Dieu, les héritiers du royaume de Dieu.

Que pouvons-nous faire pour Dieu?

Je crois que vous êtes tous comme, l'Église de Thessalonique:  “…votre foi est active,  votre charité se donne de la peine, votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus Christ, en présence de Dieu notre Père.”

Nous sommes invités à commencer à être missionnaire .. ici et maintenant!

à voir les autres qui sont dans le besoin.

à saluer les autres avec notre hospitalité.

à faire quelque chose quand nous voyons les autres dans le besoin.

à amener les gens à connaître à nouveau la foi.

à porter Dieu aux cœurs qui sont seuls, désespérés, froids, tristes et sans espoir.

Nous encourageons à ramener le sourire, la joie, la vie, l'énergie, et à créer une atmosphère d'amour et de bonnes nouvelles.

Nous sommes tous missionnaires ... commençons dès maintenant!

 

(Written by Father Henricus Asodo, OMI, as his Homily for XXIX Ordinary Sunday – World Mission Sunday, 19 October 2014)

Eugene de Mazenod

Kemampuannya dalam pewartaan injil dan bakat kepemimpinannya dalam mengarahkan berbagai Misi merupakan tanda-tanda lahir hidup batin yang menjadikan Eugene de Mazenod sebagai penjala manusia.

Readmore

Copyright © 2010. Oblat Maria Imakulata. Website Design by Yopdesign.