A Little Child Heart Servant

(picture source: www.jeffin.com)

 

Power is not only something that is exercised by politicians or heads of large business entrepreneurs - people that we could describe automatically as the "powerful".  The desire for power is the basic instinct of every person.

The desire to have things, to accumulate and own material objects, is deeply rooted in our human nature desires, just as the desire to control people and situations, dictating or manipulating things in order to get the results we want.

Whenever people act out of personal ambition and desire, or trying to control the situation so that we appear to look smarter or more talented or more superior than others, then in fact we are showing the instinct to power.

In a capitalist society, we learn to prioritize greed, competition, and performance of luxury - whether possessions or appearance. We have a right that can not be tampered with to achieve our desires and get what we want, though often it means that we have to get rid of or kicking others.  On the contrary, however, people often become frustrated, miserable and angry when they finally come out as "losers" rather than as "winners".

There are more "losers" than "winners".   Thus, we become more easily understanding what was written by St. James in today’s second reading.

 

In this situation, it is really a brilliant solution delivered by Jesus in today's Gospel reading: "The greatest must be the servant ... who acts like a child." We all are servants who have the heart of a child. How does it mean to be like a child?  Children are natural, simple, and small.

We are invited to become servants with a heart like a child: without competition, without calculating profit and loss, have a sincere heart, open and natural. It is a really important point for building a better society and to establish a better relationship between us.

Be a servant! Although you may have a lot of knowledge and smart; even if you have great power, a lot of wealth, but ... stay motivated as a servant with a heart of a little child!

(Contributed by Fr. Henricus Asodo, OMI - his Homily of the 25th Ordinary Sunday, 20 September 2015 at the Mission Church, Aix-en-Provence)

 

**** Original version in French

Le pouvoir est non seulement quelque chose qui est exercé par les hommes politiques ou les chefs des grands entrepreneurs commerciaux - des gens que nous pourrions décrire automatiquement "puissants".

La volonté de puissance est un motif de base qui influence tout le monde.

Le désir d'avoir des choses, d'accumuler et de posséder des objets matériels, est un désir profondément enraciné dans notre nature humaine, comme le désir de contrôler les personnes et les situations, de dicter ou de manipuler les choses pour obtenir les résultats que nous voulons.

Chaque fois que les gens agissent par ambition personnelle ou se mettent en avant,

ou essaient de gérer les situations de sorte qu'ils semblent plus intelligents ou avec plus de talent ou d’une façon supérieure aux autres, ils agissent avec ce pouvoir de base.

Dans notre société de consommation capitaliste, nous avons appris à apprécier l'avidité et la concurrence et à glamouriser richesse et matériel à la mode, nous avons tous un droit inviolable de poursuivre notre propre intérêt, et  d'obtenir ce que nous voulons et très souvent en écartant les autres dans le processus.

Mais, Inversement, les personnes sont souvent misérables et pleine de ressentiment si leurs désirs sont frustrés - si elles finissent «perdants» plutôt que «gagnants».

Il y a plus de «perdants» que de «gagnants»(comme dans la deuxième lecture !)

Dans cette situation, il est vraiment génial de voir la solution donnée par Jésus dans l'Evangile d'aujourd'hui: le plus grand doit être le serviteur ... avec une attitude d'enfant.  Nous sommes serviteurs de l'autre avec l’attitude d’enfant. C’est quoi l’attitude d’enfant ? C’est: le naturel, la simplicité et la petitesse.


Nous sommes invités volontiers à être serviteurs avec un esprit d’enfant, sans concurrence, sans calcul du bénéfice, mais ayant un cœur sincère, ouvert, et naturel.  Tous cela pour la construction de meilleur société et bien sûr de meilleure relation entre nous.

Etre serviteur: même si vous avez beaucoup de connaissance, vous êtes intelligent, même si vous avez beaucoup de pouvoir, même si vous avez beaucoup de richesse, mais, toujours avoir l’esprit de serviteur avec un cœur d’enfant !

Eugene de Mazenod

Kemampuannya dalam pewartaan injil dan bakat kepemimpinannya dalam mengarahkan berbagai Misi merupakan tanda-tanda lahir hidup batin yang menjadikan Eugene de Mazenod sebagai penjala manusia.

Readmore

Copyright © 2010. Oblat Maria Imakulata. Website Design by Yopdesign.