We Are the Bearers of Life

"We are the bearers of life"

Sisters and brothers, in Gospel Mark 5:21-43 we heard the story of Jesus' healing. The words that touch me a lot are:


(1) Arrive one of the synagogue leaders, named Jairus. Seeing Jesus, he falls at his feet and begs him urgently: "My daughter, still so young, is at the last extremity. Come and lay hands on her to save her and to live. "


(2) A woman, who had lost blood for twelve years, She says to herself: "If I manage to touch only his clothes, I will be saved. "

In front of us, we see two people who have great faith: Jaïre begged the Lord for his daughter, who is at the last end, and also a woman who had blood loss for twelve years, she had suffered a lot of many doctors, and she had spent all her possessions without any improvement; on the contrary, his condition had rather worsened.


Now, let's look around, I think there are a lot of sick people in our family, or among our friends or maybe ourselves who are desperate with our diseases.


If we know sick people, do we want to bring them to the Lord or beg the Lord to heal them?
Or if we ourselves are sick, do we want to invoke the Lord to ask for healing?
Why not?


But, the question: do we have faith like Jairus? Do we trust like the desperate woman?
Perhaps, some of us think: "There are hospitals, there are doctors, there are medicines, there is no need to ask God".


But, in reality, there are many diseases that hospitals can not accommodate and drugs that can not heal.


And there are diseases that lead us to a serious state, without hope and without exit. One day, there will be the moment when the doctors will say: "I do not know how to cure you anymore! "
There will come the moment when we can only implore the Lord. When we fall on our knees, we cry to him. We say to him, "Lord, we do not know what to do, we have done the maximum, we have exploited all possible means ... but ... May the Lord give us the best! "


At that time ... the words of the Lord to the synagogue leader, Jaire: "Do not fear, only believe" becomes strong in our ears.

Saint Paul tells us: "You know the generous gift of our Lord Jesus Christ: he is rich, he has become poor because of you, so that you become rich by his poverty."


We are asked to believe only! The Lord has given us everything! He becomes poor and we become rich.


He gave everything, all gifts, not only grace, healing, but above all life!

The Book of Wisdom tells us, "God did not die, he does not rejoice at the death of living beings, He created them all to live, and what is born in the world is life-giving. "


Yes, we are carriers of life. Believe in his love, his generosity; and ask not only physical or spiritual healing, but above all, ask for life ... life in him, because true healing is life, life in him.
Believe only, do not be afraid! Amen

 

(Written by:  Father Henricus Asodo, OMI, his Homily on Ordinary Sunday, 01 July 2018, at OMI Mission Church, Aix-en-Provence, France)

 

**** Original text in French:

 

“Nous sommes les porteurs de vie”

Sœurs et frères, aujourd'hui, nous avons entendu le récit des guérisons faites par Jésus dans l'Evangile (Mark 5:21-43).   Les paroles qui me touchent beaucoup sont:


(1) Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment: «Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu'elle soit sauvée et qu'elle vive. »


(2) Une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans, Elle se dit en effet: «Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. »


Devant nous, nous voyons deux personnes qui ont une grande foi: Jaïre a supplié le Seigneur pour sa fille, qui est à la dernière extrémité,  et aussi une femme qui avait des pertes de sang depuis douze ans, elle avait beaucoup souffert de traitements de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration; au contraire, son état avait plutôt empiré.

Maintenant, regardons autour de nous, je crois qu'il y a beaucoup des gens malades dans notre famille, ou parmi nos amis ou peut-être nous-mêmes qui sommes désespérés avec nos maladies.
Si nous connaissons des personnes malades, est-ce que nous voulons les amener au Seigneur ou supplier le Seigneur de les guérir?


Ou si nous-mêmes sommes malades, est-ce que nous voulons invoquer le Seigneur pour lui demander la guérison?


Pourquoi pas?


Mais, la question: avons-nous la foi comme Jaïre? Avons-nous la confiance comme la femme désespérée?


Peut-être, certains parmi nous pensent : "Il y a des hôpitaux, il y a des médecins, il y a des médicaments, il n'y a pas besoin de demander à Dieu".


Mais, en réalité, il y a beaucoup de maladies que les hôpitaux ne peuvent pas accueillir et des médicaments qui ne peuvent pas guérir.


Et il y a des maladies qui nous conduisent à un état grave, sans espoir et sans issue.  Un jour, il arrivera le moment où les médecins vont dire :   « je ne sais plus comment vous soigner ! »

Il arrivera le moment où nous pourrons seulement implorer le Seigneur. En tombant à genou nous crions vers lui. Nous lui disons : «  Seigneur, nous ne savons plus quoi faire, nous avons fait le maximum,  nous avons exploité tous les moyens possible… mais… Que le Seigneur nous donne le meilleur ! »


A ce moment-là... les paroles du Seigneur au chef de synagogue, Jaire : « Ne crains pas, crois seulement » devient fortes à nos oreilles.


Saint Paul nous dit: "Vous connaissez en effet le don généreux de notre Seigneur Jésus Christ: il est riche, il s'est fait pauvre à cause de vous, pour que vous deveniez riche par sa pauvreté."

Il nous est demandé de croire seulement ! Le Seigneur nous a donné tout ! Il devient pauvre et nous, nous devenons riches.

Il a donné tout, toute sorts de dons, non seulement la grâce, la guérison, mais surtout la vie !

Livre de la Sagesse nous dit "Dieu n’a pas fait la mort, il ne se réjouit pas de voir mourir les êtres vivants. Il les a tous créés pour qu’ils subsistent ; ce qui naît dans le monde est porteur de vie. »

Oui, nous sommes porteurs de vie. Croyons en son amour, sa générosité ; et demandons non seulement la guérison physique ou spirituelle, mais surtout demandons la vie… la vie en lui, parce que la vraie guérison est la vie, la vie en lui.

Crois seulement, ne crains pas ! Amen

Eugene de Mazenod

Kemampuannya dalam pewartaan injil dan bakat kepemimpinannya dalam mengarahkan berbagai Misi merupakan tanda-tanda lahir hidup batin yang menjadikan Eugene de Mazenod sebagai penjala manusia.

Readmore

Copyright © 2010. Oblat Maria Imakulata. Website Design by Yopdesign.