Pentacost - Freedom and New Life

In the Church’s prayer books, it is written as a practical advice: “Pentecost is a celebration to be solemnised! “Pentecost” means 50 in Greek. It is the first and foremost of the Jewish holiday celebrated on the 50th day after Easter, which commemorates the liberation from the servitude of Egypt.  For Christians, it is the day when the Holy Spirit gives to all the new life, Jesus has risen from the dead.”

Therefore, in relation to this, I propose two questions: is there a correlation between the liberation from servitude and the resurrection from the dead? Between the Spirit and new life?

The answer to both questions is, “Yes, of course”.

Pentecost is liberation and new life.

 

You can see the difference between the disciples and the apostles before and after Pentecost. The Holy Spirit is a gift of liberation, servitude, fear, doubt, sadness, and especially the liberation from confinement. They are no longer confined, no longer in fear, no longer in doubt, no longer in sadness.

They are ready to go out, to leave, and to go give their lives for the proclamation of new life, the true life they found in the Lord, the risen Jesus Christ.

They are now new men and new women.

And how do we do that? After 40 days of Lent, 50 days after Easter… Are we changed? Are we free? Have we become new men and new women?

The Holy Spirit is given for us. So let us live the liberation from servitude, slavery, fear, and confinement. I’m a slave of… I’m afraid of… I’m locked in the confinement of… It is us who has the answer to all these “of”!

The first reading tells us: “All were filled with the Holy Spirit: they began to speak in other languages, and each one spoke according to the gift of the Spirit. They talk about the wonders of God.”

The atmosphere with the Holy Spirit is the atmosphere of joy, the atmosphere of courage, and the atmosphere of praise, gratitude for all the wonders of God has done for us.

The Holy Spirit is not only seen as a force to bring together different nations or different languages, or determined with great strength to jump and praise God with dances and songs which makes a lot of noise… especially not!

But the Holy Spirit shows us who we are; he shows us our dignity… St. Paul tells us in the second reading: “it is therefore the Holy Spirit himself who testifies to our spirit that we are children of God. Since we are His children, we are also His heirs; heirs of God, if we suffer with Him to be with Him in glory.”

Let us recognise our dignity…

And let us live as children of God…

Let us not degrade our dignity by becoming a servant of the flesh, or a slave to sin, as St. Paul says. Our dignity is divine, not only human!

So, let us enjoy our health, our wealth, our time, our talent, for the glory of God.

Let us thank God for all the wonders throughout our lives, instead of whining, complaining 24 hours a day, criticizing others and locking ourselves away to avoid meeting people who are different or foreign to our culture, race, or beliefs.

Let us give our time, our strength, our courage, our energy, and our heart to reach out to others and to praise God…

Let us not forget that we are heirs of God… always children of God… in joy, in good health, or even in suffering, in weakness, or in the difficulty of life…

Let us not forget… we are always living with the Holy Spirit… The Defender… The Comforter… The Peacemaker… who is always around us.

He is always present among us…

Let’s live with Him… don’t be afraid… be courageous!

 

(Written by: Father Henricus Asodo, OMI, his Homily on Pentacost Sunday, 09 June 2019 at OMI First Mission Church, Aix-en-Provence, France)

 

*** Original text in French:

Dans les cahiers prions en Eglise, il est écrit comme conseils pratiques : «  la Pentecôte est une célébration à solenniser ! Pentecôte signifie 50 en grec. Elle est d’abord la fête juive célébrée le 50e jour après la Pâque qui commémore la libération de la servitude d’Egypte.  Pour les chrétiens, elle est le jour ou l’Esprit Saint communique à tous la vie nouvelle, Jésus ressuscité d’entre les morts. »

Donc, par rapport à cela, je vous propose deux questions : Est-ce qu’il y a un lien entre la libération de la servitude et la résurrection de la mort ? Entre l’Esprit et la vie nouvelle ?

Les réponses pour les deux questions sont « OUI, BIEN SUR ».

La Pentecôte est la libération et la vie nouvelle.

Vous voyez la différence chez les disciples et les apôtres avant et après la Pentecôte.  L’Esprit Saint est un don de la libération, de la servitude, de la peur, du doute, de la tristesse, et surtout la libération de l’enfermement.  Ils ne sont plus enfermés,  plus dans la peur, plus dans le doute, plus dans la tristesse.

Ils sont prêts à sortir, à partir, et à donner leur vie pour l’annonce de la vie nouvelle, la vraie vie qu’ils trouvent dans le Seigneur, Jésus Christ ressuscité.

Ils sont désormais des hommes nouveaux et des femmes nouvelles.

Et nous comment ? Après 40 jours de carême, 50 jours après Pâques…. Sommes-nous changés ? Sommes-nous libérés ? Sommes-nous  devenus des hommes nouveaux et des femmes nouvelles ?

L’Esprit Saint est donné pour nous. Donc, vivons la libération de la servitude, de l’esclavage, de la peur, et de l’enfermement.  Je suis esclave de … j’ai peur de… je suis enfermé de….. C’est nous qui a la réponse pour tous les « de » !

La première lecture nous dit : «  Tous furent remplis d’Esprit Saint : Ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. Ils parlent des merveilles de Dieu. »

L’ambiance avec l’Esprit Saint est l’ambiance de joie, l’ambiance de courage, et l’ambiance de louange, de gratitude pour toutes les merveilles que Dieu a faites pour nous.

L’Esprit Saint n’est pas seulement vu comme une force pour rassembler des nations différents ou langues différents, ou encore identifié avec une grande force  pour bondir  et pour louer Dieu avec des danses et des chants qui font beaucoup de bruit…s’il y d’électricité….surtout pas !

Mais, l’Esprit Saint nous montre qui nous sommes ; il nous montre notre dignité… St. Paul nous dit dans la deuxième lecture : « C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire. »

Reconnaissons notre dignité…

Et vivons comme enfants de Dieu…

Ne dégradons pas notre dignité en devenant serviteur de la chair, ou esclave du péché, comme le dit St. Paul. Notre dignité est divine, non pas seulement humaine!

Donc, profitons bien de notre santé, notre richesse, notre temps, notre talent, pour la gloire de Dieu

Remercions Dieu pour toutes grâces et tous les dons et toutes ses merveilles tout au long de notre vie, au lieu de râler, se plaindre 24h/24, au de critiquer les autres et s’enfermer pour éviter de rencontrer surtout les gens qui sont différents ou étranges par rapport à notre culture, à notre race, ou à nos convictions.

Donnons notre temps, notre force, notre courage, notre énergie, et notre cœur pour aller vers les autres et pour louer Dieu….

N’oublions pas que nous sommes héritiers de Dieu … toujours enfants de Dieu…dans la joie, en bonne santé, ou même dans la souffrance, dans la faiblesse, ou dans la complexité de la vie…

N’oublions pas… Nous sommes toujours habités par l’Esprit Saint… le défenseur… le consolateur… le paraclet… qui n’est pas loin de nous. Il est toujours présent parmi nous…

Vivons avec lui… N’ayez pas peur… Soyez courageux !

Eugene de Mazenod

Kemampuannya dalam pewartaan injil dan bakat kepemimpinannya dalam mengarahkan berbagai Misi merupakan tanda-tanda lahir hidup batin yang menjadikan Eugene de Mazenod sebagai penjala manusia.

Readmore

Copyright © 2010. Oblat Maria Imakulata. Website Design by Yopdesign.